We've updated our Terms of Use. You can review the changes here.

M​é​ditation Guid​é​e du 03​-​08​-​2021 IP​-​1​-​2​-​3 la croissance int​é​grale - les bases du chemin

by Jan Janssen

about

La présence intégrale n'est pas un chemin théorique, c'est un chemin initiatique et expérimental. Ici vous trouvez un résumé de ce que vous apprenez dans cette méditation :

------



La fondation de la Présence Intégrale est constituée de 3 éléments : pleine conscience, alignement et respiration. D’abord prendre le temps pour arriver dans l’instant présent. S’installer confortablement pour ensuite porter son attention sur la respiration dans cet instant présent.

Se connecter à la respiration sans la contrôler, la laisser vivre. Simplement, en toute neutralité, observer la respiration, … son rythme spontané, automatique. Notre volonté peut la modifier, mais très vite elle continue tout naturellement, inconsciemment.

Dans ce premier temps, l’exercice consiste à discipliner notre volonté pour ne pas intervenir. Notre respiration est-elle profonde ou superficielle, … crispée ou plutôt lisse … ou entre les deux ?
Quel est le mouvement de notre cage thoracique, … sans le contrôler … prend-il place : en haut, au centre, dans le ventre … ressent-on le diaphragme, ressent-on le passage de l’air dans les narines ?

Dans un deuxième temps, intervenir en gardant pleinement sa conscience de la respiration, d’abord en ajoutant de la force pour respirer beaucoup plus profondément que naturellement … respiration forcée en inspiration et en expiration … c’est un petit nettoyage.
Puis, inspirer à fond et marquer une pause avant d’expirer complètement. Pause et recommencer qlq fois. Là c’est un grand nettoyage bien utile.
Ensuite, la même chose en exagérant l’expiration suivie d’une « pause blocage » de qlques secondes.

Enfin, troisième temps, sans forcer, affirmer une respiration continue légèrement soutenue, sans stase intermédiaire. Faire 6 à 7 cycles de nettoyage. Puis retour à la respiration naturelle très légèrement plus appuyée que la respiration inconsciente.
Cette respiration naturelle légèrement soutenue est large mais sans fatigue, elle est énergétisante.
Cette respiration légèrement soutenue est invitée dans toutes les méditations de la présence intégrale. Même si toute la préparation n’est pas décrite chaque fois, c’est cette respiration que nous devrions entretenir tel un rituel pour toutes nos méditations.

Dans cette méditation, nous avons commencé par installer l’observation neutre de la respiration. C’est en réalité l’installation de la pleine conscience, nous avons ensuite posé la respiration légèrement soutenue ... Il ne reste plus qu’à poser le 3ème pilier de la fondation de la présence intégrale : l’alignement.

Commencer par respirer consciemment dans l’axe central et l’alignement complet.
Que se passe-t-il en nous lorsque l’on garde cette qualité de l’observateur neutre et la respiration dans l’alignement ? Observer et accueillir inconditionnellement, c’est un élément de la pleine conscience. La fondation de la Présence Intégrale a 3 éléments : pleine conscience, alignement et respiration.

La respiration dans l’alignement active l’unification de qui nous sommes et réveille une expansion de notre conscience. C’est induire une collaboration entre notre ego et les forces cosmiques. La plus grande partie du travail est le fait de nos forces cosmiques, mais la partie de l’ego à la même importance (consentement et faire notre propre effort de notre mieux). Cette démarche initie un processus de croissance intégrale qui dépasse nos capacités personnelles du fait qu’il est accompagné par les forces cosmiques.

A titre de comparaison, pour concevoir un enfant, les parents font simplement un acte physique puis toutes les forces de la nature accompagne la croissance de l’enfant dans l’utérus sans que la volonté des parents ne joue un réel rôle. Le processus de croissance dans la présence intégrale est pareil :
Les instructions que nous suivons dans les méditations sont notre partie, ensuite de multiples interventions extérieures qui nous dépassent, enclenchent notre croissance intégrale. Notre alignement et notre volonté d’accueil inconditionnel ouvrent le processus, mais le travail des forces cosmiques est bien plus complexe.

Nous sommes invités à respirer dans l’alignement pour entretenir ce long voyage – infini – de croissance intégrale personnelle afin de soutenir l’évolution de croissance de notre âme. Cette magie est comparable à l’évolution de l’enfant que nous avons été, nous en conservons certains traits, mais notre corps physique n’est plus du tout comparable au corps que nous étions à 4 ans. De la même manière, notre âme conserve les traits originels, mais la croissance est telle que la forme de notre âme d’aujourd’hui n’est pas comparable à ce qu’elle était auparavant.

L’invitation est de respirer consciemment dans cette idée d’une carrière cosmique de notre âme. Nous avons encore quelques années dans notre vie physique puis après notre âme va évoluer vers un état de conscience au-delà de l’espace-temps. Le temps ne va pas cesser d’exister, mais notre âme va vivre dans une réalité qui dépasse cet espace-temps. Pour l’âme, cet espace-temps n’est qu’une manière de regarder les choses. Pour l’âme, l’expérience de la réalité est beaucoup plus vaste.

L’invitation est de respirer dans cette idée d’une carrière cosmique de notre âme. Pour les débutants en présence intégrale, cette idée peut paraître fantasmagorique, pour certains, cela apparaît comme des expériences plus régulières et les plus expérimentés commencent à vivre dans ces deux mondes en même temps. En réalité, l’âme a un pied dans chacun de ces deux mondes et les laisse coexister.

En dépassant la confusion entre le monde linéaire et le monde de la non-dualité, la conscience s’élargit pour inclure les mondes plus transcendants avec leurs lois différentes du monde physique. La présence intégrale apprend à aller à la rencontre de ces différents mondes, à les distinguer clairement afin d’éliminer cette confusion.

Dans le monde de l’espace de l’espace-temps (dualités, temps lumière), nous apprenons à vivre dans un monde physique. L’alignement nous aider à vivre cette vie de manière plus efficace. Bien plus, l’installation de la fondation de la présence intégrale est un repère indispensable pour l’éveil de notre âme. Lorsque l’âme découvre des niveaux de conscience plus subtils, les repères physiques ne fonctionnent pas bien ni plus du tout, mais la pleine conscience, la respiration et l’alignement restent des repères fiables dans les chemins de progression vers des mondes plus subtils.

Dans le trajet interpersonnel, nous nous focalisons sur la croissance spirituelle, soit le développement de notre corps de lumière (5-6-7ème corps subtils) et de notre identité cosmique.

credits

released August 3, 2021
Méditation : Jan Janssen
Sound Edition : Laurie Lardinois
Artwork : Eva Craenhals

license

all rights reserved

tags